Organisation de la lutte contre le moustique tigre

L'implication de tous est primordiale

Le moustique tigre est essentiellement lié à l’habitat humain. Ses lieux de développement se situent majoritairement dans les jardins, sur les terrasses et les balcons. Comme tous les moustiques, il a besoin d’eau pour assurer le développement de ses œufs, larves et nymphes. Il colonise ainsi divers contenants (réserves d’eau de pluie, regards d’eau pluviale, soucoupes sous les pots de fleurs…).

Un moustique tigre qui pique dans le jardin est né à moins de 150 mètres de là, il se déplace peu. En été, la durée de développement de l’œuf à l’adulte dure entre 8 et 12 jours. La durée de vie d’un adulte étant d’environ 4 semaines, plusieurs générations vont se succéder au cours de la saison.

Personnes installant une moustiquaire à elastique sur un bidon de récupération de pluis
Privons le d'eau : Bâchez, Couvrez, Videz.

Le moyen le plus efficace pour lutter contre ce moustique est de le priver d’eau. Sachant que 80 % des lieux de développement du moustique tigre se trouvent à proximité des habitations, l’implication de chaque habitant est primordiale. En vidant, couvrant, rangeant tout récipient permettant son développement, on empêche sa prolifération.

Le recensement précis de tous les sites de développement de ce moustique est impossible, et les traitements insecticides ne permettent pas d’éliminer les moustiques durablement.

Aussi la lutte contre la prolifération du moustique tigre passe par une mobilisation de tous les acteurs.

Les collectivités se mobilisent en développant des programmes d’actions contre cette espèce sur les espaces publics. Un guide a été spécialement conçu pour aider les collectivités.

Page de garde du Guide pour les collectivités
Guide à l'attention des collectivités souhaitant mettre en oeuvre une lutte contre les moustiques urbains vecteurs de dengue, de chikungunya et de zika
Fiche check-list des bons gestes
Les gestes simples pour agir chez soi contre le développement des moustiques

De même, chaque habitat par des gestes simples peut accompagner leur démarche afin de réduire efficacement la présence de cette espèce.

La lutte anti-vectorielle

Le moustique tigre pouvant transmettre à l’homme différents virus, une surveillance accrue de cette espèce de moustique est mise en place par les ARS (Agence Régionale de Santé) sur tout le territoire.

La lutte contre le moustique tigre, vecteur de maladies est appelée la lutte antivectorielle, celle-ci fait appel à différentes stratégies (traitements insecticides, mobilisation sociale, etc.) qui sont mises en œuvre par différents opérateurs pour le compte des ARS.
L’EID Rhône-Alpes est l’opérateur choisi par l’ARS Auvergne Rhône-Alpes et l’ARS Bourgogne Franche-Comté pour assurer la surveillance sur les 20 départements de ces 2 régions.
L’EID peut être ainsi amenée, dans le cadre de ces missions pour le compte des ARS, à organiser des traitements insecticides contre les moustiques adultes uniquement sur les secteurs fréquentés par des personnes malades et où la présence du moustique tigre adulte est avérée.

Ces traitements sont réalisés sur un périmètre restreint : rayon de 150 mètres autour du malade. Ce qui correspond à la distance de dissémination du moustique tigre autour de son site de développement.

logo ARS General

Savoir le reconnaître et signaler sa présence

Portail de signalement du Moustique tigre

Trois questions simples sur la taille et la couleur du spécimen observé permettent un premier filtrage des signalements, qui sont ensuite transmis à l’opérateur en charge de la surveillance dans le secteur concerné.
Le site propose également des informations sur ce moustique et les moyens de s’en prémunir.

Demande de diagnostic

En tant que particulier, vous avez la possibilité de nous adresser une demande d’expertise.

Si votre commune est située dans notre zone d’intervention, nos agents viendront à votre domicile, pour vous aider à repérer les endroits où le moustique tigre peut de se développer, et vous apporteront leurs conseils en vous indiquant les bons gestes à mettre en place pour limiter la prolifération de ce moustique.